Ibrahim Maalouf « Kalthoum »
< retour

« KALTHOUM » est une célébration des femmes qui ont bouleversé le cours de l’histoire et dont l’influence artistique a eu un impact jusque dans nos vies actuelles. J’ai donc choisi une figure emblématique, véritable monument de l’histoire du peuple arabe, et qui est par ailleurs la voix que j’ai le plus écoutée depuis ma toute petite enfance : Oum Kalthoum [...]

N’étant moi même pas chanteur, j’essaie à travers mon instrument de transmettre cet amour que j’ai pour un art finalement extrêmement peu pratiqué, celui de « Tarab ».
C’est évidemment très complexe de tenter d’expliquer ce qu’est le « Tarab » en musique, puisque c’est une émotion, une sensation d’extase, un art de vivre heureux, alors il m’a semblé plus judicieux de tenter une expérience, un exercice de style, celui de la traduction musicale. [...]

Notre version étant exclusivement instrumentale, la poésie du chant original n’est pas reproduite, mais laisse place à une interprétation beaucoup plus libre d’un point de vue stylistique. Mon but étant d’exacerber autant que l’oeuvre le permet, les aspirations contemporaines d’une musique ancrée dans une tradition dont elle n’a de cesse de chercher à se libérer.

Déjà pour l’époque, l’écriture est un compromis entre tradition arabe et orchestration occidentale. Cette vision artistique est aussi pour moi une façon de prouver musicalement que la culture arabe est compatible en toute simplicité avec les codes occidentaux, sans pour autant renier son identité d’origine. Ces mélodies arabes que nous reprenons, bien que fondamentalement traditionnelles, se mélangent très facilement aux harmonies, et aux rythmes du jazz new yorkais. Le point commun entre ces deux cultures musicales est l’improvisation, et c’est sur ce terrain que s’inscrit le dialogue. C’est le dénominateur commun qui rend l‘échange possible.

Distribution
Ibrahim MaaloufTrompette lead
Scott ColleyContrebasse
Mark TurnerSaxophone
Frank WoestePiano
Clarence PennBatterie
Samir HomsiOud